A l’occasion du 9 décembre et de la journée mondiale de lutte contre la corruption, l’association Sherpa et moi-même avons produit cette animation de typograhie (kinetic typograhy en anglais).

L’objectif est de rappeler à quel point la corruption freine l’amélioration des conditions de vies dans les pays pauvres tout en affirmant l’existence de moyens de pression à disposition de la société civile pour contrôler les pouvoirs politiques et économiques.

Voici le texte de l’animation. L’énonciateur cherche à recruter un chef d’état corruptible.

SEQUENCE 1

Do you want to get rich?

We are looking for candidates willing to become kleptocrat.

Are you interested?

You will have to:

– Rule people with an iron fist

– Disregard fundamental human rights

– Accumulate illicit wealth outside of public scrutiny

– Master banking secrecy systems and tax havens jurisdictions

– Experience in money laundering, embezzlement and bribery is an asset

– Strong feeling of impunity required

SEQUENCE 2

– World bank estimates that my fellow kleptocrats accumulate 20 to 40 USD billion a year thanks to corruption.

– Frankly, we find those numbers insulting copared to what corruption masterminds achieved throughout history.

SEQUENCE 3

Don’t you want a bite of this cake?

– How about a lavish lifestyle with luxurious properties and bank accounts all around the world?

– How about shopping and partying hard all over the world thanks to your private jet?

– Forget about the lifestyle of your fellow countrymen! You can get rich!

SEQUENCE 4

– You certainly want to apply for this job.

– Of course United Nations Convention against corruption? The first international anti-corruption instrument ever adopted. Its article 51 makes the return of stolen asset a “fundamental principle”

– Since we control the whole state apparatus, there is no risk of legal action being brought against us.

– The countries where our wealth is laundered don’t have any interest in prosecuting either.

SEQUENCE 5

– « The only real threat is civil society.

– They claim that because of US and our alleged “greedy behavior” hundreds of billions in much needed funds for development have been taken over.

– They call for greater transparency and corruption-free society.

– Who do they think they are! »

SEQUENCE 6

– We also need to be careful about Sherpa: that tiny French NGO hunting down our so called “Biens Mal Acquis”.

– Sherpa is about to release a handbook teaching civil society to use the law to recover our gains.

– Disgusting.

Le principe est simple: un texte, une voix off et une animation des entrées/sorties des mots un par un. Par contre, c’est en anglais.

L’idée est de se mettre 3 minutes dans la peau d’un recruteur de chefs d’Etat corrompus: quelles qualités requises, les avantages, les tentations et les dangers de la condition de celui qui gouverne pour organiser son enrichissement personnel, condition souvent partagée par ceux qui exercent le pouvoir dans le monde. La conclusion de l’animation annonce la publication d’une étude par Sherpa sur la faisabilité d’actions en justice menés dans différents pays d’Europe pour récupérer les biens mal acquis de la corruption.

Face à cet état de fait, que pouvons-nous faire ? Il est important d’être conscient des enjeux politiques et économiques que le détournement de vastes sommes d’argent implique. L’information en la matière est difficile à obtenir et elle est rarement précise. Les chiffres utilisés sont des estimations mais donnent une idée des volumes. Ces sommes servent au bénéfice des familles et des réseaux de ceux qui gouvernent et elles finissent inlassablement dans les pays riches, alors qu’elles devraient servir à changer les conditions de vies dans le sud. Ainsi, une partie des milliards de l’aide au développement fini par servir des individus déjà largement dotés.

Pourtant les médias, les ONG, les journalistes et les citoyens, les wikileaks ou le mouvement open data ont le pouvoir de nous porter vers une ère politique plus exigeante en matière de de transparence et de lutte contre la corruption. Cela passe par les efforts de Transparence Internationale pour faire de la lutte contre la corruption en France un sujet de l’élection présidentielle. Cela passe aussi par le fait de mettre à l’ordre du jour des médias et des médias sociaux des campagnes de plaidoyer pour la taxe Robin des Bois, ou celle du CCFD Terres Solidaires pour aider l’argent à revenir des paradis fiscaux.

Cela passe aussi par des dons aux associations ou par le partage de leurs productions avec vos proches 😉

Qu’en pensez-vous ? Quelles sont vos réactions à la lecture de l’animation ?

Similar Posts: