Au début d’internet, la présence d’une association se traduit par un site statique, peu actualisé (il nécessite des compétences techniques pour ses mises à jour), peu propice à l’échange : le formulaire de contact est la norme et il est bien rare de trouver le mail des membres sur le site.

Depuis quelques années, des outils simples de gestion de contenus sont apparus (blogs, micro blogs, réseaux sociaux) et internet est devenu un territoire où de plus en plus d’attention est accordée aux relations et aux interactions entre internautes. Ces échanges prennent les textes, photos et vidéos comme supports.

Crédit photo.

Les enjeux du blog

Le blog a supprimé les barrières techniques de publication sur internet : tout internaute peut aujourd’hui publier sans connaitre le code .html. Dans ce contexte facilité d’édition, des millions de blogueurs se sont découvert un talent pour écrire et documenter les sujets qui les intéressent et des millions de lecteurs se sont de plus en plus attachés à ces sites qui mettent régulièrement à jour leurs informations.

Cette révolution de l’édition trouve-t-elle des échos dans votre association ? A partir du moment ou les compétences techniques ne sont plus nécessaires, n’est-il pas possible d’augmenter le volume et la fréquence des productions de l’association ?

Référencement et visibilité

Les moteurs de recherche sont parmi les premières sources de trafic sur internet. Pour acquérir de la visibilité dans les moteurs de recherche, les blogs présentent des avantages :

  • La fréquence des mises à jour permet une plus grande variété de sujets, des mots clés, des titres et des tags, qui sont autant de nourritures pour les moteurs de recherche.
  • Chaque article du blog est une page avec url spécifique et chaque page est un point d’entrée pour un visiteur. Ce qui présente un avantage par rapport aux sites visités essentiellement par une entrée sur la page d’accueil.
  • La fréquence des productions permet et facilite la création d’un réseau de liens interne au blog : cela facilite la visite des internautes et c’est bien vu par les moteurs de recherche.
  • L’article du blog s’appui souvent sur des éléments externes, ce qui permet la création de liens sortant et multiplie les chances d’obtenir des liens entrant depuis des sources externes.

Ce que le blog permet de faire

Le blog permet de partager l’expérience de l’association. Chaque organisation dispose des connaissances liées à ses activités (population bénéficiaire, zone géographique, thèmes de travail, partenaires).Nombre de ces connaissances ne font pas l’objet d’une publication sur internet, pourtant le partage de ces connaissances donne aux internautes l’occasion d’en savoir plus sur ce que vous faites, sur ce que vous savez et sur vos projets.

Le blog permet de rendre compte des changements que provoquent vos activités. En complément d’un rapport d’activités annuel, la rédaction d’articles en amont, pendant et après vos activités, permet de mettre en valeur votre réflexion, votre organisation et les conséquences de vos actions sur le terrain.

Le blog est un espace de récit. Vous pouvez multiplier les histoires concernant les activités des volontaires, des salariés et des bénéficiaires de l’association. La visibilité du travail réalisé peut inspirer de futurs volontaires ou permettre d’identifier un besoin. Mais si vous parlez au passé, vous pouvez aussi formuler vos intentions, annoncer les événéments que vous organisez ou relayer ceux qui ont du sens pour votre activité.

Le blog est une ouverture vers plus de transparence. Les donateurs et les bailleurs souhaitent savoir à quoi servent leurs dons. Grâce au blog, ces publics sont en mesure de poser des questions et de proposer leur point de vue par l’intermédiaire des commentaires. L’association se doit d’y répondre. La publicité de ce dialogue permet un rapprochement avec les donateurs et peut convaincre des futurs donateurs de l’efficacité des actions menées et de l’authenticité des valeurs défendues.

Le blog permet de partager les valeurs, la vision et les idées de l’association. Des constats sont faits sur le terrain, des programmes sont pensés pour répondre à des besoins, des évaluations sont menées pour juger de l’efficacité des actions. Le travail d’écriture mené sur le blog nourri et complète celui que pourrait mener un journaliste qui réalise un sujet sur l’association. En multipliant les données, les images, les témoignages, l’association donne aux médias et aux internautes des contenus que ceux-ci sont susceptibles de citer, de commenter et de distribuer à leur public.

Le blog permet de tisser des liens avec les internautes et de donner une visibilité aux liens qui unissent l’association à ces publics.

Le blog est un espace de feedback. A force d’échanges avec les lecteurs/commentateurs, l’association s’enrichit de connaissances sur ses publics. Et les publics disposent de plus d’informations sur l’association. Tandis que cette connaissance provenait exclusivement de rencontres et d’échanges réalisés en dehors d’internet, les blogs et les médias sociaux donnent la possibilité de multiplier les contacts et les discussions. Cela permet de nouvelles possibilités d’échange et de compréhension des attentes des publics. C’est également une occasion d’intégrer plus facilement des points de vue extérieurs aux réflexions de l’association.

Le blog facilite la circulation et le partage d’informations sur les médias sociaux comme twitter ou facebook. En effet, il est beaucoup plus simple de reprendre sur ces sites le titre d’une page de blog, une citation extraite ou un chiffre accompagné d’un lien hypertexte, plutôt que de faire de même avec un document word ou pdf de 20 pages. Plus votre blog facilite la reprise de ses contenus sur ces médias sociaux, plus vos lecteurs vous citeront auprès de leur communauté.

A retenir

  • Simplicité de l’édition des articles
  • Accroit la visibilité du travail de l’association sur les résultats des moteurs de recherche
  • Ouvre un espace de discussion et de réflexion sur les activités de l’association
  • Permet de mieux connaitre les publics qui visitent et s’expriment
  • Permet de nourrir une présence sur les médias sociaux, d’enrichier une newsletter et de dynamiser les contenus d’un site statique
  • Permet de rebondir sur une actualité dans les médias en donnant le point de vue de l’association
  • Permet de multiplier les prises de parole et les personnes mise en valeur par l’association : il n’y a pas que la parole du directeur 😉
  • Permet d’élargir le champ de la prise de parole de l’association : en parlant d’autres initiatives ou d’actualités qui vous concernant indirectement, vous enrichissez vos publics de votre point de vue sans systématiquement mettre en valeur ce que vous faites

A méditer

  • Impose une production régulière d’au moins une publication par semaine.
  • Nécessité de mener un travail de fond : le blog est une entreprise qui prend du temps et doit entrer dans les habitudes des membres de l’association.
  • Nécessite de disposer d’une personne ressource motivée par un travail d’écriture.
  • S’accompagne d’un travail de veille sur les autres blogs et les sites média (mettre en valeur les initiatives des autres et commenter leurs productions est une condition pour mettre en valeur vos propres productions).
  • Le classement chonologique des notes ne convient pas nécessairement à tous.

En fait, au terme de cet article, je me demande si un blog n’est pas plus intéressant qu’un site statique pour une association. En créant un espace ouvert à une plus grande variété de points de vue, en fournissant les conditions d’une relation de proximité, en multipliant les échanges, l’association s’expose à une réflexion sur sa production d’information, sur son rôle d’expert de sa thématique et à une redéfinition de sa relation avec ses publics. Cela me parait suffisant pour tenter l’expérience du blog.

Qu’en pensez-vous ? Quelle est votre réflexion ou votre expérience en matière de blog ?

Voyez-vous d’autres avantages et inconvénients ?

Quelles résistances avez-vous pu observer dans les associations sur  l’adoption du blog ?


LIENS EXTERNES SUR LE MEME SUJET

ARTICLE DE REPONSE

Similar Posts: