L’objectif de Terre de Liens en une phrase ? Faire pousser des petites fermes !

Terre de Liens est une association (un réseau national) doublé d’une entreprise foncière d’investissement solidaire et d’une fondation reconnue d’utilité publique.

L’association, fondée il y a plus de dix ans, part d’un triple constat :

  • la disparition des fermes en France,
  • le rachat systématique de ces fermes par des exploitations plus importantes, plus industrielles, beaucoup plus liées à l’agro-industrie.
  • la diminution de la surface agricole due à
    • l’extension des réseaux de transport,
    • l’étalement urbain et la spéculation foncière que cela entraine systématiquement (les terres peuvent multiplier leur prix par 10, 20, 30 quand elles deviennent constructibles),
    • la désertification et la perte de fertilité des sols (liée aux méthodes de l’agriculture industrielle : labour profond, engrais chimiques et toxiques phytosanitaires)
  • les très grandes difficultés d’installation des petits agriculteurs qui n’héritent pas de terres agricoles ou qui présentent des projets qui sortent des cadres de la norme (gigantisme industriel mécanisé subventionné hyper intensif en capital et destiné à l’industrie agro-alimentaire).

Mettre l’épargne solidaire au service d’une certaine vision de l’agriculture !

terre de liens agriculture foncier

Terre de Liens est une initiative citoyenne, c’est un mouvement qui fédère des personnes conscientes de l’importance des orientations de leur épargne, c’est un mouvement de maintien d’une agriculture paysanne familiale à dimension humaine, c’est un mouvement qui permet à des agriculteurs qui ne souhaitent pas s’endetter à vie d’accéder à la culture de la terre et au travail avec les animaux d’élevage, c’est un mouvement qui utilise les voies de l’argent pour faire de la terre ce qu’elle est : un bien commun qui doit profiter à tous !

L’idée de fond des fondateurs de Terre de Liens est de transformer l’épargne et les dons de particuliers en la production de conditions permettant un retour de la fertilité dans les sols, dans nos campagnes, et in fine, en nous-mêmes.

La terre comme bien commun, est-ce si difficile à admettre ?

Pour aider et vous associer au mouvement Terre de Liens, vous pouvez visiter leur site, parler de leur initiative autour de vous (l’internationalisation du mouvement est décisive), faire un don à l’association ou bien devenir actionnaire de la société foncière d’épargne solidaire (vous pouvez lire cette page sur l’épargne solidaire et utile) et permettre ainsi à des nouveaux agriculteurs de s’installer.

Car c’est bien un des grand paradoxe de notre époque :

  • les fermes disparaissent,
  • les surfaces moyennes s’agrandissent alors que la surface agricole totale est rognée,
  • les inquiétudes montent en matière de questionnement sur la qualité de l’alimentation, sur la dépendance du système agro-alimentaire à l’égard d’un système énergétique entièrement fondé sur le pétrole, sur les conséquences environnementales de l’agriculture industrielle, 
  • les agriculteurs partent à la retraite sans trouver d’autres acquéreurs que de plus grandes fermes,
  • de nombreuses voix se font entendre contre cette situation qui abandonne la production agricole aux grands groupes…
  • Le métier d’agriculteur jouit globalement d’une réputation difficile et le lien entre agriculteurs et urbains doit absolument faire l’objet d’une attention politique et sociale particulière,

Et pourtant, il existe de nombreux agriculteurs qui souhaitent s’installer sur de petites surfaces et qui n’y arrivent pas !

Qu’est ce que l’Etat, les collectivités et nous autres citoyens attendons pour soutenir ce mouvement salutaire de notre société ?

Pour creuser le sujet

Vous pouvez regarder ce documentaire sur Terre de Liens : La Terre, bien commun (disponible une semaine après diffusion).
Vous pouvez également naviguer dans ce webdocumentaire : Les Paysans ont de l’Avenir.

La carte des fermes soutenues par Terre de Liens

 

france terre de liens ferme installation agriculteurs

 

Cliquer sur la carte ou sur ce lien pour aller consulter des informations plus détaillées sur les fermes présentées.

Similar Posts: